Partagez | .
 

 reagan/sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

C'est payant : that's what she said

ϟ MESSAGES : 923
ϟ PSEUDO : gtk (mathie)
ϟ CREDITS : miserunt
ϟ MULTICOMPTE : aucun
✰ ✰

MessageSujet: reagan/sam   Mer 20 Avr - 19:39

Aucun de ses parents n'étaient là ce soir. Et c'est en pyjama qu'elle disait au revoir à son père qui quittait la maison en dernier, juste après l'arrivée de Sam. Elle avait son adorable petit minois de poupée, sa tête de petite fille modèle et elle agitait gentiment la main sur le perron de la porte, jusqu'à ce que son père disparaisse de l'allée dans sa voiture. Après ça, elle claquait la porte et revenait au salon, se vautrant dans le canapé, entre Anselme et Sam. Pas trop dégoûtée d'être coincée ici un vendredi soir ? Qu'elle lui demandait, compatissante. Elle se doutait bien qu'une fille comme Sam, qui vivait au Parking, devait avoir des projets bien plus excitants que de garder des gosses de riches jusqu'à pas d'heure. A vrai dire, elle était presque triste pour elle. A sa place, elle aurait eu les boules, c'était évident. D'ailleurs, elle était un peu dégoûtée d'être coincée ici. Elle ignorait ce qui passait à la télévision, c'était encore un programme sur les animaux qui passionnaient Anselme. Elle, elle préférait se plonger corps et âme dans son smartphone, pour envoyer des snap et trainer sur facebook, comme toutes les ados de 15 ans. Et tandis qu'elle commentait la dernière photo postée sur le compte officiel de Beyonce sur Instagram, elle recevait un sms. Aussitôt, son visage s'illuminait. C'était Billy, un des garçons du Parking qu'elle fréquentait souvent, un gentil gars avec qui elle rigolait bien. Et ce soir, il lui proposait une soirée dans un des bâtiments abandonnés du Bronx. Une soirée incontournable. C'était ainsi que Reagan voyait quasiment toutes les soirées auxquelles elle était conviée à vrai dire. Elle bondit du canapé et sans la moindre explication lançait : Je reviens ! Et la voilà qui filait déjà à l'étage pour s'enfermer dans sa chambre. C'était finalement une chance inouïe que ses parents soient de sortie ce soir. Elle allait pouvoir en profiter elle aussi. Elle était convaincue que Sam comprendrait et qu'elle la laisserait faire. Après tout, elle n'était plus seulement sa baby-sitter maintenant. Elle était devenue une amie aux yeux de la petite Jacobson. Et les amies ne vous privent pas de la soirée du siècle. Elle ouvrait son vieux coffre à jouets et poussait tout ce qui se trouvait au-dessus pour attraper un sac de sport qu'elle avait soigneusement planqué là. Dedans, se trouvait toute une panoplie de vêtements qu'elle ne mettait que pour aller au Parking. Ça allait des vêtements plutôt cool et branchés, au style déchiré et négligé étudié. Aux vêtements beaucoup plus... féminin. Bien décidée à casser la baraque ce soir et à attirer les regards, elle enfilait un mini-short en jean plutôt taille haute et un croc-top blanc aux divers motifs colorés, qui tombait sur une de ses épaules, dévoilant vulgairement les bretelles de son soutien-gorge rembourré. A ses pieds, elle enfilait de simple bottines noires, pour s'éviter les ampoules et autres conneries de ce genre-là. Niveau maquillage, elle ne maitrisait pas encore très bien toutes les techniques. Elle se contentait donc d'un peu de mascara sur les cils et d'un rouge à lèvres d'un rouge vif qui ne passait clairement pas inaperçu. Quelques bijoux ici et là, un peu de laque dans les cheveux pour faire tenir ses grandes boucles brunes et elle était prête. En quittant sa chambre, elle attrapait son sac-à-dos en tissu dont elle ne se séparait jamais et dévalait les marches pour rentrer en trombe dans le salon. Elle pianotait sur son téléphone pour répondre positivement à l'invitation de Billy avant de se tourner vers Sam, qui ne semblait pas franchement comprendre ce changement de tenue. Tout sourire, comme si la partie était gagnée d'avance, Rey s'expliquait : Y a un pote du Parking qui m'a invitée à une soirée TROP.COOL. Genre, la soirée à pas manquer, tu vois ? T'en fais pas, j'ai pris des sous pour le taxi et, promiiiiis, je serai de retour avant les parents, t'en fais pas pour ça ! Elle s'approchait de la table basse où trainait son verre d'eau pour le terminer rapidement. Puis, complètement surexcitée, elle fit quelques pas de danse avant de tourner sur elle-même et de lui demander : Alooors, j'suis comment ? Anselme la dévisageait, comme s'il s'agissait d'une inconnue avant de finalement lâcher en toute tranquillité : J'aime pas, c'est moche. Aussitôt, l'adolescente le fusillait du regard et serrait les poings contrariée. Rhhhh, Anselme, je t'ai pas sonné ! Qu'elle pestait contre lui, vexée. Heureusement, Sam saurait apprécier, elle. Enfin, c'est ce qu'elle croyait en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://filantarpg.forumactif.org

avatar

C'est payant : that's what she said

ϟ MESSAGES : 923
ϟ PSEUDO : gtk (mathie)
ϟ CREDITS : miserunt
ϟ MULTICOMPTE : aucun
✰ ✰

MessageSujet: Re: reagan/sam   Mer 20 Avr - 19:39

Elle avait reçu un appel plus tôt dans la soirée, d’Ezéchiel Jacobson, pour garder ses gosses, de suite. Il est vrai qu’elle avait été légèrement prise au dépourvue, elle qui avait prévu autre chose ce soir. Mais, Sam s’était engagée à s’occuper des enfants de la famille du Greenwich Village depuis quelques semaines déjà. Généralement, c’était une fois par semaine, des fois plus. Elle ne connaissait pas les raisons des départs des deux mariés et elle ne souhaitait pas le savoir, ce n’était pas ses affaires. L’appel avait été très rapide, il semblait bien pressé, la jeune étudiante devait être là-bas dans cette magnifique maison de riches, dans une heure. C’était faisable avec le métro, heureusement. Elle raccrocha alors son téléphone portable dernier cri – avec lequel elle s’était littéralement ruinée – et se prépara rapidement à partir. Il ne fallait mieux pas attirer l’attention à cette heure-ci dans le Bronx et encore moins dans le métro de New York, il y avait un tas de gens infects et bizarres, comme des pickpockets par exemple. Sam détestait prendre les transports en commun, mais elle n’avait pas assez de sous pour se payer le trajet Parking, maison des Jacobson en taxi. Pourtant, elle ne se plaignait pas en patienter tranquille, debout accrochée d’une main à la barre du ‘train’. Terminus : Greenwich Village. Elle descendit et remonta à la surface par les escaliers, là où elle se fit très normalement bousculée par une dizaine de personne. Elle s’y était habituée, New York était une grande ville, encore plus que San Francisco, mais elle s’y plaisait quand même. C’était sa nouvelle vie ici, elle avait même trouvé un boulot à mi-temps après les cours dans une animalerie du coin. Le vendredi, elle ne travaillait pas, c’est pourquoi elle pouvait aller jouer à la baby-sitter. Elle s’était liée d’amitié avec les enfants, Reagan et Anselme. La jeune adolescente n’avait que cinq ans de différence avec Sam après tout et elle aimait bien faire la grande-sœur, puisqu’elle n’avait jamais eu de petit frère ou de petite sœur. Sauf que dorénavant elle avait malheureusement un demi-frère et une demi-sœur. C’était la joie, surtout les Williamson. Bref, elle ne voulait pas penser à ça maintenant et entra dans la belle demeure. Elle dit au revoir au père de famille et s’installa dans le canapé avec Anselme après avoir posé ses affaires sur la table sur salon, comme d’habitude. Elle papota un peu avec le garçon, puis Rey vint se jeter entre les deux. Pas trop dégoûtée d'être coincée ici un vendredi soir ? Sam sourit doucement, elle aimait beaucoup le caractère de Reagan, elle était franche et c’était une belle fille. Elle n’espérait pas qu’elle tourne au vinaigre en traînant dans le Bronx, car elle savait pertinemment qu’elle allait faire des tours au Parking, comme ses parents d’ailleurs, enfin elle n’était pas sûre de ça encore. « Du tout, c’est cool d’être avec vous. J’ai tous les autres jours de la semaine pour sortir. » Malheureusement oui elle les avait. Malgré ses dix-neuf ans, elle faisait beaucoup de conneries quand même, avec l’alcool et les mecs. Comme toutes les autres filles d’ailleurs. Sam alluma la télévision et laissa un documentaire sur les animaux, ce qui passionnait le petit garçon, mais également la jeune femme, qui souhaitait devenir vétérinaire plus tard. Donc, les deux étaient contents, un peu moins Reagan, qui semblait complètement désintéressée et qui pianotait sur son téléphone, ce qui était normal. Même Sam le faisait souvent. Je reviens ! Lâcha-t-elle sans laisser le temps à l’étudiante de pouvoir réagir. Elle entendit les escaliers, mais continua à regarder ce documentaire. Quelques minutes plus tard, un bourrin dévala les escaliers et ajouta Y a un pote du Parking qui m'a invitée à une soirée TROP.COOL. Genre, la soirée à pas manquer, tu vois ? T'en fais pas, j'ai pris des sous pour le taxi et, promiiiiis, je serai de retour avant les parents, t'en fais pas pour ça ! Sam se retourna et hallucina. C’était bien une adolescente comme il le fallait, une de celles qui voulait tout le temps sortir et s’amuser, dans le dos de ses parents. Elle ne la laisserait pas faire, c’était trop dangereux. Elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose de grave par sa faute. « Non mais tu déconnes. » Puis elle lui demanda rapidement comment elle était, ce sur quoi son frère ne s’empêcha pas de la rabaisser. « T’es superbe, ok, mais tu risques pas de sortir comme ça dans le Bronx. S’il t’arrive un truc, c’est moi qui vais prendre, et je veux surtout pas avoir de problème et je veux pas que t’en aies non plus. » Sam se releva du canapé et s’approcha de Reagan. Elle ne voulait pas la contrarier, mais elle ne pouvait pas lui laisser faire ça, elle n’avait que quinze ans… « Rhabille toi décontracte et si tu veux, on peut faire un truc tous les trois, mais ici. » Mais elle savait pertinemment qu’elle ne l’écouterait pas. Elle avait été exactement pareille avant avec sa mère. Sam avait été la première à fuguer pendant un an chez sa meilleure amie, mais elle l’avait très vite regretté à la mort de Maria, qu’elle aimait tendrement. D’ailleurs, son tatouage sur son poignet le montrait. Elle avait fait des erreurs dans le passé, et Reagan ne devait pas faire les même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://filantarpg.forumactif.org
 

reagan/sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (reagan) ○ they used to shout my name now they whisper it.
» I wasn't gone, I was alive in my own perfect world ( Reagan )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre 1ère catégorie :: DE CEUX-
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg