Partagez | .
 

 reagan/bambi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

C'est payant : that's what she said

ϟ MESSAGES : 923
ϟ PSEUDO : gtk (mathie)
ϟ CREDITS : miserunt
ϟ MULTICOMPTE : aucun
✰ ✰

MessageSujet: reagan/bambi   Mer 20 Avr - 19:38

A tâtons, elle pénètre dans l'immeuble abandonné, à la suite du groupe de malfrats. Elle les entend s'installer au niveau du troisième étage et elle prend son propre chemin pour les rejoindre, dans l'ombre. Dans ce genre de moment, elle a l'impression d'être dans Tomb Raider. Elle adore ça. Elle est cool Lara. Elle est intelligente. Elle est badass. Elle est sexy et tous les mecs la kiffent. Et Reagan, elle ne rêve plus que de ça. Faire l’unanimité auprès de la gente masculine. Enfin. Y a encore du boulot. Qu'importe. Elle finit par les rattraper, sans se faire voir ni entendre et se positionne dans un coin. Elle sort son carnet, attrape son petit stylo et commence à noter.

Trois hommes. Entre 20 et 35, j'dirais.
Un blond, deux bruns. Y en a un qui a les yeux clairs, je crois.
Leurs vêtements sont sales.


Et à côté, en petit, elle commence à dessiner leurs silhouettes, donnant quelques détails à leurs vêtements qu'elle ne sait pas comment décrire avec des mots. Mais la coupant dans son travail, un rat détale à côté d'elle. Elle sursaute, parvient à étouffer un cri mais fait bouger les cartons autour d'elle, attirant aussitôt l'attention des hommes. Lara serait déçue. Qu'elle se dit, fâchée contre elle-même de ne pas avoir su garder son sang froid. Y a quelqu'un ? Demande l'un d'entre eux en avançant dans sa direction. Elle retient son souffle et range son carnet, prête à détaler en cas de besoin. C'est quand elle voit le mec attraper un flingue dans son pantalon qu'elle comprend que c'est le signal et qu'elle doit se barrer. Tant pis pour ce qu'ils transportent, elle ne saura pas ce que c'est aujourd'hui. Ni une ni deux, elle fait demi-tour et part en courant. HEY ! HEY ! Aussitôt, il s'élance à sa poursuite, rapidement suivit par un de ses collègues. D'où ils étaient, elle sait qu'ils n'ont pas pu la voir. Juste une ombre qui court sur les murs. Elle doit se servir de ça, trouver une ruse. Parce qu'ils courent vite, les salauds.

Elle parvient à regagner l'étage du dessous sans se faire voir et traverse une grande pièce, à bout de souffle. C'est là qu'elle remarque qu'elle n'est pas seule. Il y a quelqu'un d'autre. Elle s'arrête brusquement, jette un coup d’œil derrière elle. Elle entend leurs pas qui s'approchent à vitesse grand v. Alors elle n'hésite pas. Elle fonce vers la personne et sans s'annoncer ni demander la permission, elle se pend à son cou et attrape ses lèvres. Elle serre la personne contre elle, aussi fort que possible, pour l'empêcher de la repousser si cette idée lui venait. Ce qui semblait logique quand une inconnue venait vous voler un baiser. Elle entend les bruits de pas s'arrêter à leur hauteur et Rey relâche alors sa victime pour tourner la tête vers eux, l'air de dire : vous voulez une photo, peut-être ? Elle tend un de ses bras et pointe du doigt une porte entrouverte. Si vous cherchez le mec qui courrait, il est passé par-là. Ils hésitent une seconde mais, bien vite, se remettent à courir dans la direction indiquée. Reagan attend qu'ils disparaissent totalement et qu'on ne les entende plus pour libérer l'inconnu(e). Elle fait quelques pas dans la direction où ils sont parti et s'arrête. Elle pose ses mains sur ses hanches et éclate de rire. Y sont cons, putain. Là, Lara serait probablement fière d'elle pour les avoir dupé de la sorte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://filantarpg.forumactif.org

avatar

C'est payant : that's what she said

ϟ MESSAGES : 923
ϟ PSEUDO : gtk (mathie)
ϟ CREDITS : miserunt
ϟ MULTICOMPTE : aucun
✰ ✰

MessageSujet: Re: reagan/bambi   Mer 20 Avr - 19:38


Oh dear, we are in trouble

Ok, reprenons.

Il venait de se taper le sprint du siècle après avoir volé le portable d'un malfrat. Ou plutôt, non: il venait de voler le portable qu'un malfrat avait volé. Et un malfrat avec un flingue, attention ! Bambi, il a peur de rien, comme ces super héros dans les films, à la différence près qu'il fait pas ça pour la justice mais bien pour s'amuser. Putain, la gueule que le type avait tiré en voyant le portable disparaître de sa main ! Épique, la biche aurait bien aimé le prendre en photo si elle n'avait pas été occupée à détaler. Il avait bien eu du mal à le semer, ce petit con, c'est qu'il courait vite – heureusement que grâce à Paradis, Bambi était devenu particulièrementsouple et fin pour se faufiler dans les endroits que ce gros lourdeau ne pouvait pas atteindre.

Alors, voilà notre petit biche enfermée dans un entrepôt abandonné, complètement à bout de souffle, le portable fautif dans la poche. Il arborait un sourire grand comme le monde, l'adrénaline faisant battre son palpitant aussi vite que la lumière. Il ne pourrait jamais se passer cette sensation grisante d'être foutrement grisante, ça jamais, même si il préférait quand il la ressentait avec son Paradis. Il fallait savoir faire les choses tout seul, parfois. Mains sur les hanches, il était encore en train de reprendre ses esprits lorsqu'il entendit quelqu'un courir. Merde, sa victime l'avait-elle déjà retrouvé ? Il redresse la tête pour regarder d'où venait les pas et voir une bombe humaine foncer sur lui pour l'entourer de ses bras et... Lui rouler une pelle.

Oh.
Oh.
Allô la biche, ici la Terre.

Putain il se passait quoi là, au juste ? Il n'eut même pas le réflexe de la repousser, planté sur place comme un con. Il ne reprit ses esprits que lorsqu'un petit groupe arriva, armés jusqu'aux dents (attendez, ils étaient censés faire peur ?) et que l'inconnue leur désigna une porte entrouverte par laquelle ils s'engouffrèrent. C'était un stratagème vraiment très ingénieux, faudrait qu'il pense à s'en souvenir à la prochaine poursuite. Il hausse un sourcil amusé au rire de la jeune fille. « Eh bien je te félicite, tu es une très bonne actrice. » Complimente-t-il avec sérieux, franchement impressionné par le jeu de cette fille. En plus, ça pouvait peut-être arrangé ses affaires, si son poursuivant avait pénétré dans l'usine pour le retrouver... « Je dois te remercier. Tu viens probablement de m'éviter une autre course-poursuite. » Il éclate de rire à son tour en s'adossant au mur, jouant avec le portable récupéré. « Bambi, à ton service ma belle. C'était vraiment bien joué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://filantarpg.forumactif.org

avatar

C'est payant : that's what she said

ϟ MESSAGES : 923
ϟ PSEUDO : gtk (mathie)
ϟ CREDITS : miserunt
ϟ MULTICOMPTE : aucun
✰ ✰

MessageSujet: Re: reagan/bambi   Mer 20 Avr - 23:40

Si elle avait été croyante, Rey aurait probablement pu faire une petite prière, pour remercier dieu d'avoir placé cet inconnu sur son chemin et de lui avoir donné l'idée de s'en servir. Et elle avait été doublement chanceuse, car il s'était laissé faire, probablement trop surpris pour réagir rapidement. Il n'avait pas non plus daigné la balancer aux hommes lorsqu'ils passèrent. Décidément, c'était son jour. Il fallait peut-être qu'elle pense à aller jouer au loto aujourd'hui, avant qu'il ne soit trop tard. Elle devait malgré tout bien avouer qu'elle était sacrément soulagée que les hommes aient poursuivit leur route. Elle avait beau fanfaronner et jouer l'ado rebelle qui maitrise tout, elle avait eu sacré peur en voyant leurs armes. Pour pas mal de jeunes ici, ça n'avait rien de bien effrayant. Plus de la moitié d'entre eux devaient d'ailleurs en posséder et un tiers s'en était peut-être déjà servit même. Mais elle, d'où elle venait, ça ne courait pas les rues. Elle se souvenait encore de la première fois où elle en avait vu une. Ça lui avait glacé le sang et elle était restée pétrifié pendant de longues secondes. Un très mauvais souvenir. Et depuis, même si elle en avait vu d'autres, elle ne parvenait toujours pas à être à l'aise avec ça. Ça lui foutait les pétoches à chaque fois. Ce qui était plutôt rassurant, ça prouvait qu'elle n'avait pas encore perdu totalement la tête à force de trainer dans le coin.

Eh bien je te félicite, tu es une très bonne actrice. Elle pivotait sur elle-même pour faire face au jeune homme qui venait très probablement de la sauver d'un sacré pétrin. Elle en profitait pour l'observer un peu, étant donné qu'elle n'en avait pas eu l'occasion encore. Il était jeune, pas autant qu'elle certes, mais ça restait correct. Quoi qu'il avait plutôt une bouille de gamin. Elle trouvait ça marrant. Il était même plutôt mignon. Elle aurait pu tomber sur pire. Bien pire. Elle croisait les bras sur sa poitrine, instaurant inconsciemment une distance entre eux. Ce qui était assez déroutant quand on savait qu'elle venait de se coller à lui et de visiter sa cavité buccale de fond en comble. T'enverras une lettre à mes parents pour leur dire, ils seront contents de savoir qu'ils ne m'ont pas payé 8 ans de théâtre pour rien. Aussitôt, elle se mordait la lèvre inférieure en réalisant qu'elle venait peut-être de gaffer. Combien de gamins du Bronx avaient le privilège de faire du théâtre ? Les statistiques devaient être assez infimes. Craignant de dévoiler son identité, elle s'empressait d'ajouter d'une voix évasive. Enfin, vu l'état de leur boite aux lettres, pas sûr qu'ils puissent recevoir quoi que ce soit. Elle secouait légèrement la tête et haussait les épaules, avant de lui lancer un regard entendu, l'air de dire : tu vois c'que j'veux dire. Sous-entendant comme elle pouvait qu'en effet, elle était bien d'ici, étant donné que le cassage de boite aux lettres était un véritable passe temps pour les gosses du coin. Une lubie qu'elle n'avait jamais vraiment compris d'ailleurs.

Je dois te remercier. Tu viens probablement de m'éviter une autre course-poursuite. Elle l'interrogeait du regard, soudainement intéressée. Elle se détendit et décroisait ses bras avant de s'approcher un peu de lui. Elle fronçait les sourcils et lui demandait : Une autre ? Elle esquissait un léger sourire malicieux et intéressé. T'as fait quoi, toi ? Décidément, le destin l'a gâtait. Elle était plus que ravie de tomber sur un type comme ça. Même s'il était loin des gros durs trentenaires qui l'a faisait rêver, c'était déjà pas mal. Bambi, à ton service ma belle. C'était vraiment bien joué. Elle marquait une pause et le dévisageait, avant d'éclater de rire, sans la moindre retenue. Il lui fallut quelques secondes avant de retrouver son calme. Elle passait une main dans ses cheveux afin de les ramener en arrière et de se donner un léger sursit pour rassembler ses esprits. Bambi ? Sérieusement ? Tes parents avaient une dent contre toi ou bien ? En s'entendant parler, elle réalisait alors subitement le manque de délicatesse de sa remarque. Elle fit une petite moue à la fois amusée et désolée. Elle glissait ses mains dans ses poches de pantalon et s'avançait encore vers lui, avant de s'arrêter à deux pas. Hum, désolé, c'était pas cool. Tu dois en avoir marre de te prendre des réflexions à cause de ça. Moi c'est Rey. Au Parking, elle n'avait jamais donné son vrai prénom, toujours son surnom. C'était sa façon à elle de consolider le rôle qu'elle jouait en venait trainer dans le coin. Elle se laissa quelques secondes de réflexion avant de conclure : En fait c'est plutôt sympa, Bambi. Et pour le coup, elle le pensait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://filantarpg.forumactif.org

avatar

C'est payant : that's what she said

ϟ MESSAGES : 923
ϟ PSEUDO : gtk (mathie)
ϟ CREDITS : miserunt
ϟ MULTICOMPTE : aucun
✰ ✰

MessageSujet: Re: reagan/bambi   Jeu 28 Avr - 9:32

Bambi Westfield a écrit:

Oh dear, we are in trouble

Il n'avait pas pour habitude d'être admiratif des plus jeunes que lui. En général, ces mômes ne se rendaient même pas compte des ennuis dans lesquels ils s'engouffraient, et devenaient surtout de vrais boulets aux vrais truands du Bronx - et Bambi n'aimait pas les pâles copies. Les petits rebelles de quartier, il ne s'en préoccupait guère, ils ne lui fournissaient pas assez de peur, pas assez d'adrénaline. La plupart du temps, la seule chose que ces gosses pouvaient faire, c'est jouer des poings et des insultes. Pathétique. C'était normalement le boulot de Cael de regarder les autres de haut, mais la biche méprisait réellement ce genre d'individus.

Tout ça pour dire qu'en cet instant, il fixait la jeune inconnue avec curiosité.

Elle était plus jeune que lui, ça c'était clair. Seize ans, à un ou deux ans près. Normalement à cet âge-là, les jeunes filles du Bronx découvraient la sexualité dans tous les recoins possibles et restaient accrochées aux bras de leurs rebelles de petits amis - or celle-ci se retrouvait à se faire courser par un gang, et s'en était brillamment sortie comme si elle avait fait ça depuis toujours. Pourtant son histoire de théâtre mit la puce à l'oreille de la biche - il l'examina avec encore plus d'attention, calant la posture anormalement droite pour une jeune fille de quartier pauvre ainsi que ses cours de théâtre que ses parents à la boîte aux lettres cassés avaient pu lui offrir. Mais que ferait une riche dans un endroit pareil, avec des ennuis à la pelle lui courant derrière ? « Je la poserais sur le pas de leur porte alors. Tu m'donnes ton adresse ? » Demande-t-il dans un sourire amusé, continuant de l'observer de ses pupilles inquisitrices.

Soudain, les pupilles de l'inconnue s'illuminent, visiblement intéressée par le périple de la biche chassée. Celle-ci sourit. Voilà le bémol : toutes ces filles qui rêvent de Bonnie et de Clyde, d'approcher les vilains garçons pour, peut-être, sentir l'adrénaline dans leurs veines et changer de vie. Ca, c'était typique des ados, ce qui prouvait à Bambi qu'il n'avait pas totalement tort sur le profil des petits jeunes qu'il avait décrit plus haut. Pourtant il ne pouvait s'empêcher de la trouver impressionnante, probablement parce que lui n'aurait jamais pensé à ce stratagème pour sortir d'une mauvaise passe. Alors il secoua le portable qu'il avait toujours dans le mien : « Je l'ai volé à un voleur. Il a pas trop aimé. Il doit être encore dans les parages d'ailleurs... J'espère que tes cons à toi prendront mon con à moi en otage. Ça nous libérera tous les deux. » Raconte-t-il simplement, la même lueur maline dans le regard qu'avait la fille à présent.

Et puis la voilà qui rigole après sa présentation. Il se contente de l'observer, un léger sourire aux lèvres, la laissant se moquer de son « prénom ». C'était clair que ça aurait été assez humiliant si ses parents avaient réellement choisis de l'appeler comme ça – mais sérieusement, qui serait assez fou pour appeler son gamin Bambi, comme dans le dessin animé ? Il hausse les épaules dans un clin d’œil. « Bien sûr que c'est sympa, c'est moi qui l'ait choisis. » Il glisse le portable dans sa poche. « C'est comme Rey, au fond. J'suis sûr que c'est pas ton vrai prénom non plus. Moi j'ai pris un truc un peu plus original, c'est tout. »

Et puis soudain, bruit de pas vers la porte par laquelle sont partis les malfrats – sauf qu'il n'y avait qu'une seule personne cette fois. Merde, ça devait être son emmerdeur. « Ca c'est le mien » Qu'il chuchote, le sourire grandissant alors qu'il attrapait le bras de Rey pour la pousser contre le mur et se coller à son corps. Il glisse ses lèvres contre l'oreille de la jeune femme pour y chuchoter : « Je suppose que vu que tu m'as roulé une pelle, il n'y a plus aucun problème de proximité entre nous. » Il tend l'oreille, écoute, attend que le malfrat s'en aille. Son corps bat vite, et c'est peut-être pas uniquement à cause du danger. « Soit il n'a pas croisé les autres, soit il a réussit à les convaincre qu'il est pas le type qu'ils cherchaient. Si c'est la deuxième solution, on est pas dans la merde. » Souffle-t-il, sourcils froncés.

Cette journée promettait beaucoup, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://filantarpg.forumactif.org
 

reagan/bambi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bambi
» [r18] Y O U MAKE ME I N S A N E Δ BAMBI
» Coup de Main (Helping Hand)
» Bambi
» Billie Bambi Fawley • Si la vie vous intéresse ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre 1ère catégorie :: DE CEUX-
• ACCUEIL
• BAZZART.
• TOP-SITE.
• faceclaim
• TUMBLR.
• S'INTEGRER
• LES DéFIS
• LES éQUIPES
• ANIMATIONS
• SPEED DATING RPS









VIENS DECOUVRIR LES SCENARIOS/PRE-LIENS DE :
BOO MILESCASSY PIERCE
SOAN BARLOWSAUL MAURIS
AMBRE MARSHALLJAELYN BLACK

Tweets by wab_rpg